MUSIQUE                FILM                PHOTO

INFO            RESSOURCES            LABEL            CONTACT


M I E
K U R I H A R A







Née en 1971 au Japon, Mie Kurihara serait une possible représentante d’un cinéma dit naïf. Amatrice des petits formats (elle utilise essentiellement le Super 8), elle filme ce qu’elle aime sans autre souci que de satisfaire sa passion visuelle. Parmi les motifs qui lui sont chers, on trouve les insectes, les barbelés, ou encore les nuages qu’elle filme en time lapse. Ses voyages réguliers en Asie du Sud-Est (surtout en Thaïlande) font l’objet de ses deux derniers longs-métrages. Clouds, Bugs Barbed Wires est une

invitation au voyage, une sorte de journal infime, porté par une voix lente et fluette. La bande-son composée de son commentaire sur ses propres images, dans un anglais très fonctionnel, confère à ces histoires quotidiennes une étrangeté particulière. Le film, tissé de rencontres, bascule imperceptiblement de l’humour à l’émotion tandis que le caractère faillible et ouvert de l’image, exposée à tous les accidents et à toutes les surprises, incarne quelque chose du rapport à l’autre.

B.M.
2019



︎
  • Winter Calm,  1994,  17min
  • Air Son,  1995,  25min  
  • Level Blue,  1999,  14 min
  • New Year 10 Days,  2005-2007,  1h02
  • Area of No Sound,  2006,  13 min
  • Summer Grass 2/10,  2008,  10 min
  • Small Poetry,  2011,  4 min
  • Chiang Mai, Chiang Rai, Luang Phabang,  2012,  42 min
  • Clouds, Bugs, Barbed Wires,  2014,  1h08
  • Slow Motion, Stop Motion,  2018,  2h33


︎