MUSIQUE                FILM                PHOTO

INFO            RESSOURCES            LABEL            CONTACT


G U Y
B R U N E T








L'art est une forme d'onirisme et l'art brut, direct et vivant de Guy Brunet nous le prouve. Ce cinéphile passionné a transformé sa maison en studios d'enregistrement et de visionnage. Ses émissions qu'il présente et réalise lui-même ont pour sujet le cinéma américain : la boucle est bouclée. Guy vit dans, par et pour les films. Ici, le rêve est même devenu réalité. Un monde hollywoodien à portée de main que les films Brunet Picture font revivre.


Guy Brunet s'est entouré des grandes vedettes du cinéma américain qu'il a créées grandeur nature dans des découpes de carton peintes. Il crée, construit, accumule ses propres décors, affiches, figurines, soit plus de 200 silhouettes* de 1,50m de haut, en carton et contreplaqué du gotha hollywoodien qui s'amoncellent dans les diverses pièces de sa maison.

*(Brunet en annonce lui-même 530 dans le texte ci-après.)


G. F. in Petit Dictionnaire
de l'Art Brut au Cinéma





Ma passion pour le cinéma !

(un texte de Guy Brunet)


Ma passion pour le cinéma n'est pas un hasard, mes parents exploitaient un cinéma. Mon père faisait la programmation sur un circuit de huit salles. Il recevait chaque mois des revues publicitaires annonçant la sortie des films à Paris, les festivités du monde entier dès l'ouverture d'un film, etc., puis, parfois à la commande des affiches suivaient des scénarios ou bien des guides publicitaires qui m'ont permis d'aimer cette culture, et sans oublier le nombre de films que j'ai pu voir.

Le départ de mes connaissances a commencé à l'âge de sept ans, je retenais le nom des vedettes, des réalisateurs, c'était le début, sans le savoir, de mes recherches que j'ai approfondies par la suite, je dessinais des portraits, j'inventais des décors miniatures : cela dura jusqu'à l'âge de seize ans, je commençais à écrire mes premiers scénarios tout en faisant les premières affiches de mes films que j'ai toujours conservées. Le cinéma est un art qui m'a beaucoup apporté par sa richesse, par les recherches que j'ai effectuées. Il nous transporte dans le monde irréel, ce que j'appelle un cinéma de rêve. Je ne pensais qu'aux vedettes, je vivais avec elles comme si elles étaient des membres de ma famille.

En ce temps là j'étais prisonnier de mes futures créations lorsque je vivais avec mes parents. Lorsque j'ai quitté la maison familiale, j'ai habité dans des logements trop petits pour créer un vrai studio. 1996, je commence à mettre en œuvre mon vieux rêve d'enfant : « L'âge d'or du cinéma hollywoodien » de 1913 à 1960, ce n'est pas pour autant que je laisse de côté le cinéma français de cette époque.


Toutes ces vedettes m'ont tellement marqué et apporté dans ma vie de bonheur et de joie de vivre qu'elles sont toutes présentes même si elles ne sont plus de ce monde, elles vivent autour de moi et parfois je me demande si ce n'est pas moi qui suis au paradis. Entouré de 530 personnages qui sont soit : acteurs(trices), réalisateurs, producteurs, fondateurs de studios, compositeurs, scénaristes et une couturière, et dont les acteurs sont de nationalités diverses (bien sûr américains, français, anglais, italiens, allemands).

En même temps, je crée des affiches suivant la période de l'Âge d'Or. Je me suis lancé dans une orientation qui me trottait dans ma tête depuis l'âge de seize ans : la réalisation, dans laquelle je fais jouer mes figurines dans mes films. Bien sûr, j'aurais préféré les avoir en chair et en os. Peut-être que dans la nouvelle génération d'acteurs certains jeune voudront reprendre le flambeau de leurs Pères : mais comme je suis né sur une autre planète et que mon étoile du destin m'a fait naître rêveur, je resterai rêveur dans cette culture qui m'a toujours suivi : le cinéma.

Voilà en bref l'essentiel de mon parcours qui continuera encore je l'espère si Dieu me donne longue vie, à vous transmettre d'autres nouvelles créations !














︎ 

  • Cecil B. DeMille, 2001
  • Quand la danse est reine, 2002
  • L'âge d'or du festival de Cannes (1ère version), 2007
  • L'âge d'or du festival de Cannes (2e version), 2007
  • Le grand cinéma de Jean Renoir, 2007
  • La planète rêveuse, 2007
  • Le soleil de la Provence, 2008
  • La naissance des voix des ondes et des images, 2009
  • Les Cathares, 2011
  • Si l'histoire de la télévision m'était contée, 2011
  • Une journée en chansons de Paris et Marseille, 2011
  • Le monde magique des frères Lumière, 2012
  • Les Templiers, 2014
  • La Grande Parade des feuilletons, 2015


︎

On pourra consulter le beau livre enrichi de grandes illustrations en couleurs :

Guy Brunet réalisateur – Les studios Paravision,
sous la direction de Mario Del Curto, Charles Soubeyran, Sarah Lombardi et Till Schaap, graphisme: Werner Jeker, Lausanne/ Berne, Collection de l’Art Brut/ Till Schaap, 2015, 232 pages







ainsi que le documentaire :

Guy Brunet : La fabuleuse histoire de la Paravision, de Renée Garaud & Lilian Bathelot, 2013, 57 min